Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les cartables voyageurs de Zanzibar en 2012

De retour de Zanzibar, Bénédicte et sa petite famille nous relatent dans le détail leur séjour et compte rendu de leur rencontre avec les enfants et responsables de l'école Mwembe shauri à Stonetown. Malheureusement, cette année n'a pas été formidable au niveau des départs, et nous n'avons pu remettre que la somme de 100 € au directeur de l'école.

Récit de Bénédicte en trois parties : Kizimkazi et sa quiétude; Stonetown : son passé et l'apprentissage de la cuisine swahili; l'école Mwembe shauri et ses rencontres.

Sinon, en détail, nous avons adoré Kizimkazi, l'ambiance, le village, même l'hôtel qui ne fait pas trop complexe à touristes, et les gens surtout, très paisibles, qui continuaient à vaquer à leurs occupations. Nous nous sommes baignés avec des enfants qui sont venus spontanément jouer avec nous. En revanche, aller voir les dauphins, même si c'est une expérience intéressante, nous a laissé un petit sentiment de malaise : trop de bateaux en même temps, des gens dans l'eau avec des bateaux qui démarrent en trombe, et les dauphins là-dedans qui donnent l'impression d'être traqués. Mais bon, nous avons eu un "bon" capitaine, moins speed que les autres et qui ne nous a pas poussés dans l'eau comme les autres capitaines. (...)

La visite de Stonetown a été très émouvante et enrichissante, l'impression d'une ville fantôme, à la gloire passée, mais qui n'a plus les moyens de s'entretenir. D'ailleurs, nous n'avons pas pu visiter le Palais des Merveilles. Il était fermé depuis 3 semaines parce qu'une partie du bâtiment s'était effondrée ! Aucune réparation n'était encore prévue…

On a aussi beaucoup aimé faire le marché avec notre jeune guide, et le cours de la cuisine avec la mère de famille et ses nièces. Expérience très enrichissante.(...)

D'une manière générale, les Zanzibaris sont très cool, très réalistes et un peu désabusé concernant leur situation : ils savent que leur pays est condamné à la mondialisation, assujetti aux grandes puissances et qu'ils ne pourront s'en sortir qu'avec le tourisme, un mal nécessaire… Deux de nos guides, d'ailleurs, avaient envie de quitter le pays, pour aller en France notamment ! Quand on leur a expliqué que la situation là-bas ne serait pas forcément plus enviable, ils avaient de la peine à nous croire ! Ils s'imaginent qu'on est tous très riches et qu'on vit tous comme des nababs, hélas.

Enfin, nous sommes allés à l'école dans la banlieue de Stonetown, remettre de l'argent. C'était les vacances, mais le directeur avait fait venir deux professeurs (une de math et une de swahili) et quelques élèves filles de 12-13 ans, qui ont fait l'effort de venir. Un grand merci à elles ! Nous avons visité l'école, discuté avec le directeur et les professeurs et fait quelques photos (ci-jointes).

Expérience très intéressante également…

Crédit photo : Christophe.
Crédit photo : Christophe.
Crédit photo : Christophe.
Crédit photo : Christophe.

Crédit photo : Christophe.

Tag(s) : #Zanzibar

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :